Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

Témoignages

Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Les fondamentaux > Témoignages

Serge Dalens, écrivain, grand-père de 3 anciens élèves (entretien, avril 1994)

• Que dites-vous aux Hautefeuilliens en général ?

Je veux redire ce que m’a dit un ancien élève d’ici (mon petit-fils aîné) : « J’ai appris à Hautefeuille des choses que l’on ne m’aurait apprises nulle part ailleurs. » N’oubliez jamais ce que vous apprenez ici. Pas simplement le scolaire que vous pouvez apprendre partout ailleurs, mais la formation de votre caractère, de votre intelligence, et surtout la foi. Ce sont les minorités qui comptent, et qui bien souvent empêchent drames et catastrophes. Vos connaissances religieuses et surtout votre foi en Dieu notre Père vous permettront d’aborder votre vie d’homme avec une armure pour résister et pour attaquer.

Éric et Catherine, parents d’Albéric, promo 1995 (septembre 1995)

Si les institutions existantes ne nous conviennent pas, créons nous-mêmes des écoles ! Cette solution, la plus radicale, a été à l’origine de Hautefeuille. « Aussi ces catholiques de toutes nations qui, en dépensant beaucoup d’argent et plus encore de zèle ont créé des écoles pour l’éducation de leurs enfants, sont dignes d’être proposés à l’admiration de tous. Il convient que ce bel exemple soit imité partout » (Léon XIII). À Hautefeuille, nous intervenons activement dans les décisions concernant l’éducation. Il ne suffit pas qu’il y ait des professeurs attentifs, il faut parler avec eux et « mettre la main à la pâte ». Notre école est un lieu essentiel où les parents assurent librement l’éducation intégrale des enfants que Dieu leur a confiés.

Amédée, père de 2 anciens élèves, musulman (entretien, janvier 2000)

• Pourquoi avez-vous choisi Hautefeuille ?

La bonne éducation des enfants, c’est le plus important. Il faut choisir ce qu’il y a de mieux pour eux. Avec mon épouse, on a comparé et on s’est décidé pour Hautefeuille.

• Votre famille est musulmane et le caractère catholique de Hautefeuille est très affirmé…

Cela ne me dérange pas du tout, bien au contraire. Les enfants apprennent à y connaître Dieu. Voyez-vous, l’aumônier est toujours habillé en prêtre et cela me plaît car, pour les enfants, tout est très clair.

• Il y a deux heures de cours de religion. Vos enfants y assistent-ils ?

Oui. Comme cela, ils connaîtront bien ce qu’est le catholicisme. C’est important pour comprendre l’histoire de leur pays.
Je voudrais préciser qu’en 4e, assistent à ces cours, à côté d’une majorité d’élèves catholiques, des garçons de quatre religions : protestante, juive, musulmane, bouddhiste. Eh bien les élèves, chacun fier de sa religion, n’ont jamais manqué de respect pour la religion des autres. Je tiens à dire que la 4e à Hautefeuille, c’est la classe du respect. Il n’y a jamais eu dans cette classe de réflexions racistes ; et je pense même pas de pensées racistes.

• On parle d’effort d’intégration dans la société…

À Hautefeuille, on ne parle même pas d’intégration. Si on appliquait l’esprit de notre Collège à toute la France, des problèmes graves seraient vite résolus.

Jean-Baptiste, ancien de la promo 94, élève à HEC en 2002 (janvier 2002)

Je dois beaucoup à Hautefeuille ; je voudrais le résumer en trois idées.
Tout d’abord, la profondeur de la camaraderie. Ailleurs, j’ai trouvé un esprit de classe, mais jamais une atmosphère de famille comme à Hautefeuille.

Ensuite, la qualité des professeurs. Leur niveau était excellent.

Enfin, les classes de petite taille, qui permettent une relation d’éducation véritablement personnalisée.

Florian, promo 95 (novembre 2002)

Je crois que l’expérience que nous (les anciens) avons tous eue à Hautefeuille ne pouvait que nous rapprocher. Nous reparlons souvent de la vie que nous y avons eue. Je parle bien de « vie », car c’est une véritable atmosphère familiale qui règne à Hautefeuille et cela ne peut que contribuer à notre épanouissement.

Je vous remercie des nouvelles que vous nous apportez par courrier. Cela nous permet de repenser aux moments forts de notre existence.

Alexandre, promo 1989, Président de l’association des Anciens élèves (mai 2003)

Notre passage à Hautefeuille n’a laissé personne indifférent. Je ne connais pas d’ancien "Hautefeuillien" qui n’ait pas dans le regard et l’attitude une trace des valeurs humaines et spirituelles de l’école. Je suis souvent surpris de constater que lorsque deux anciens se rencontrent une sorte de fil invisible mais presque palpable les lie, un lien de confiance, un lien sûr et solide. C’est forte de cette confiance naturelle et bienveillante que l’association des Anciens doit maintenant se batir et prospérer.

Stéphane, promo 1989. Contrôleur de gestion chez Bouygues, marié, père de deux enfants (juin 2003)

Je conseille Hautefeuille pour l’esprit du Collège. C’était exactement celui dont nous avions besoin à l’adolescence.
J’ai deux souhaits : que mes fils puissent connaître Hautefeuille ; la création d’un annuaire d’anciens.

Hubert, promo 1998, 2e année à Audencia (juin 2003)

Comme nombre de camarades de ma promotion, j’aime débarquer à l’improviste pour saluer les professeurs : leur table est toujours ouverte aux anciens.

Adrien, promo 1996, Magistère de finances à la Sorbonne (juin 2003)

Hautefeuille nous a apporté une solide formation humaine et spirituelle. J’ai apprécié la proximité des professeurs. Je vois un avenir florissant pour Hautefeuille, avec toujours sa culture propre, des élèves fiers d’en porter l’uniforme, formant des garçons prêts à se lancer dans leur vie d’hommes et de chrétiens .

Jean-Tristan, promo 1997, étudiant en droit (juin 2003)

J’ai beaucoup apprécié Hautefeuille et en garde un très bon souvenir. Ce
dont je suis le plus reconnaissant est l’assistance spirituelle et humaine
qui m’a été donnée par le biais du préceptorat. Je me rends davantage
compte, avec le temps, tout ce que j’ai reçu dans ces moments. Et cela a, en grande partie, j’en suis convaincu, préparé le terrain pour que je puisse répondre positivement à l’appel de Dieu. Merci à vous !

Augustin, promo 1989, officier, marié et père de trois enfants (juin 2003)

Elève chahuteur, mon passage à Hautefeuille a-t-il été exemplaire ? — mais le travail marchait. J’ai gardé de cette époque, outre de très bons souvenirs, des amis. Nous avons des ressemblances qui nous furent inculquées en partie à Hautefeuille : un idéal de vie basé sur la foi chrétienne (sans rigorisme), le sens du service, la fidélité à la parole donnée et le dépassement de soi.

Édouard, promo 1997 (juin 2003)

Ce soir une cinquantaine d’anciens, toutes générations confondues, se sont retrouvés à ce que l’on peut considérer comme notre première réunion. Il était très agréable de ressentir une atmosphère qui certes a évolué avec nos âges mais qui pour autant n’a pas changé. Le défi qui s’offre à nous n’est ni plus ni moins que de faire résister au temps cette ambiance chaleureuse par une entraide humaine et spirituelle.

La lettre des 3e de la promo 2003 (juin 2003)

Chers professeurs,

Nous, élèves de 3e, après un, deux, trois ou même peut-être quatre ans passés à Hautefeuille,

nous aimerions chanter les nombreux avantages de ce collège.

Déjà, par sa petite taille et ses petits effectifs qui permettent aux élèves de tous se connaître. Par son esprit, qui comme chacun le sait est toujours amical, tourné vers les autres ; par le souci des professeurs de veiller à la bonne intégration scolaire de chaque élève.

De plus, l’acharnement que met chaque professeur à nous faire progresser dans sa matière est rarissime, sans oublier l’accent mis pour nous faire progresser dans la foi et le respect des autres.

Nous commençons à réaliser l’importance de cet enseignement, et si tous ne le disent pas aujourd’hui, tous reviendront un jour pour le dire.

La mère de Stanislas, promo 2000 (lettre, septembre 2003)

La qualité de votre enseignement et l’esprit du Collège animé de valeurs chrétiennes essentielles ont permis à Stanislas de se reprendre, de retrouver confiance en lui et dans les autres.

Michel, promo 2003 (septembre 2003)

Même un an après mon passage à Hautefeuille, je garde toujours la nostalgie de cette grande famille !

Émeric, promo 2004 (janvier 2004)

Dès que j’ai "atterri" dans ce collège, mon niveau scolaire a changé. Mais pourquoi ? Tout cela grâce à un très bon corps professoral. Ces derniers sont très proches de nous et nous aident dans notre travail.

Louis, promo 1996, DESS de Droit, maître d’internat à Paris (mai 2004)

Je vois avec joie que mon collège grandit et se développe selon ses caractères essentiels, qui en firent pour moi les meilleures années de ma scolarité. Merci pour tout ce que vous avez fait, faites et ferez pour tous les « ados » en recherche de repères clairs dans un collège sain !

Le père de Charles-Henri, promo 1990 (juin 2004)

S’il me fallait classer ces trois caractéristiques de Hautefeuille : la non-mixité, l’uniforme et le préceptorat, je mettrais en premier le préceptorat, en second la non-mixité, et en troisième l’uniforme. Car cette relation entre élèves et professeurs, cette confiance, est un atout fondamental dans l’éducation.

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions 2018-2019

Toutes les informations pour les

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter