Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

Quels sont nos héros ?

lundi 9 novembre 2015

Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > Quels sont nos héros ?

Quels sont nos héros ? C’est le thème proposé cette année à la fête de Hautefeuille. Pour les élèves, c’est un concours de dessin et un concours de rédaction, avec de nombreuses récompenses à la clé...

A Hautefeuille, où la formation humaine est importante, l’héroïsme soulève de profonds enjeux. Les professeurs d’arts plastiques y ont été sensibles, et ont développé dans leurs cours l’idée d’un "héros du quotidien" : un "Superman" de la vie de tous les jours, affrontant avec sérénité les divers défis d’une vie bien remplie. Quels défis ? Non seulement faire ses devoirs, mais aussi accomplir ses autres engagements, être bon fils, bon frère, bon chrétien... Bon père, bon mari... Pour notre école réservée aux garçons, nul besoin de mettre à tout cela des féminins, et pourtant il ne faudrait pas oublier les héroïnes que nous rencontrons chaque jour sur notre chemin, et qui, comme des étoiles, guident notre navire. En cours de religion, les Troisièmes consacrent le trimestre à des exposés sur les saintes, ces grandes figures de la foi.

La sainteté, n’est-ce pas le fait de vivre héroïquement toutes les vertus ? Un saint est bien un héros, puisque le procès en béatification et en canonisation se doit d’examiner cette façon héroïque de vivre les Béatitudes. Les saints sont les héros de notre temps. Avec des mots de saint Josémaria, le fondateur de l’Opus Dei, "Ces crises mondiales sont des crises de saints. — Dieu veut une poignée d’hommes “ à lui ” dans chaque activité humaine. — Après quoi… pax Christi in regno Christi : la paix du Christ dans le règne du Christ." (Chemin, 301) Le saint, voilà le héros par excellence. Mais d’autres modèles sont présents aussi dans notre imaginaire : l’ingénieur, le médecin, l’inventeur, le soldat, le sauveteur...

Nous célébrons actuellement le centenaire de la Première Guerre mondiale, et les Troisièmes se sont rendus au Musée de la Grande Guerre à Meaux, tandis que les Cinquièmes sont allés se recueillir devant la flamme du Soldat Inconnu, à l’Arc de Triomphe : les Poilus (et les infirmières) constituent évidemment une forme, humble et digne, de héros de notre temps.

Ces hommes et ces femmes peuvent nous servir de modèles, pour nous apprendre à nous dépasser. Mais Hautefeuille est une école de parents : les pères et les mères de famille ne sont-ils pas ces héros du quotidien ? Pour fonder une famille, de nos jours, il faut du courage. Surtout si cette famille est nombreuse, et si l’on veut lui insuffler des valeurs fortes et spirituelles. Pour fonder et soutenir une école de parents, il faut de la foi, un esprit pionnier et un brin de folie, alors qu’il est si facile de trouver ailleurs des écoles "classiques". Parmi les parents fondateurs de Hautefeuille, citons Philippe André, mort d’un cancer il y a vingt-cinq ans, et père de deux anciens élèves. Et combien d’autres héroïsmes paternels et maternels, que nous ne nommons pas pour préserver leur humilité.

Parmi les plus jeunes, nous avons un exemple proche, le "héros" de ces dernières années : Jan Laarman. Il serait cette année en Terminale, comme nous l’avons écrit dans un article datant de septembre. Ses camarades de promo ont déjà décidé d’attribuer son nom à leur année : la "promotion Jan Laarman". De nombreux articles sur ce site évoquent ce "bon garçon" qui était sur la route de la sainteté, et qui est sans doute déjà arrivé au but.

Chaque élève n’est-il pas un héros en puissance ? Il suffit de songer aux nombreuses compétitions sportives que remportent les uns et les autres. Nos premiers de classe, et pas seulement ceux-ci, mais tous les élèves méritants, quel que soit leur rang, peuvent être comptés parmi ces héros du papier et de l’encre. Que dire des élèves qui font parfois des heures de transport chaque jour pour arriver à Hautefeuille ? Et les situations de certaines familles invitent au dépassement de soi.

Bref, ce thème peut nous inviter à regarder d’un autre œil ceux qui nous entourent, nos voisins de classe, les autres parents, les professeurs eux-mêmes. Les chevaliers du XXIe siècle sont probablement plus près de nous qu’on ne croit.

Silvestre Baudrillart

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions 2018-2019

Toutes les informations pour les

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter