Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

Pour que personne ne reste en arrière

samedi 13 décembre 2014

Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > Pour que personne ne reste en arrière

JPEG - 116.1 ko
Silvestre BAUDRILLART

Entretien avec Silvestre Baudrillart, chargé du suivi personnalisé

Dans toute classe, il y a des élèves qui « décrochent » ou qui sont moins doués pour l’une ou l’autre matière. Que prévoyez-vous pour ceux-là ?

Il y a nécessairement des élèves en tête et en queue de peloton. Le travail normal du professeur consiste à proposer des épreuves adaptées au niveau de départ des élèves, et à les faire travailler de façon à obtenir un progrès et un acquis. Une grosse majorité des élèves sera normalement entraînée par ce travail de classe. Il peut néanmoins en rester quelques-uns en difficulté. Pour eux, nous proposons un soutien, une demi-heure par semaine, consistant à faire une dictée supplémentaire, auto-corrigée avec l’assistance du professeur.

Pourquoi cette insistance sur les dictées ?

La dictée est une épreuve techniquement très féconde : elle associe le côté auditif au côté visuel, et oblige à fixer l’attention sur le sens des mots, ainsi que sur les accords, liés au sens général du texte. Par de brèves dictées effectuées régulièrement, chaque jour par exemple, un élève peut réellement progresser en orthographe.

Auriez-vous un bon recueil de dictées à conseiller ?

J’ai rédigé deux séries de dictées brèves, l’une pour la Sixième et l’autre pour la Cinquième, qui se présentent comme des histoires suivies, une par jour, pour toute l’année scolaire (elles sont jointes à cet article, NDLR). Nous les proposons pour les élèves qui sont en Tutorat.

Qu’est-ce que le Tutorat ?

Le Tutorat est une aide pour des élèves normaux, mais qui se trouvent en grande difficulté, en orthographe et en grammaire en particulier. Nous avons recours aux services de retraités bénévoles, formés selon les méthodes d’Elisabeth NUYTS (L’École des Illusionnistes, La Grammaire structurante). Les élèves font les dictées brèves à la maison, et ils ont une heure de cours particulier individuel, dans le temps scolaire : les dictées sont revues, et un texte est exploré.

Quelle place accordez-vous aux élèves handicapés, dyspraxiques par exemple ?

Souvent, ces élèves-là ne trouvent pas d’accueil dans les établissements privés, qui n’arrivent pas à gérer certaines différences. A Hautefeuille, nous en accueillons quelques-uns, deux dyspraxiques notamment, dont l’un est suivi par un AVS (Auxiliaire de Vie Scolaire). Bien entendu, nous ne pouvons pas accueillir trop d’élèves avec ce type de difficultés... Et nous ne pourrons pas avoir perpétuellement un AVS.

Est-il facile de travailler avec un autre adulte dans la classe ?

Nous avons recruté nous-mêmes l’AVS, qui est payé par les deniers publics. Il s’agit d’un ancien élève, qui est par conséquent très à l’aise à Hautefeuille. Cela rend plus facile sa présence, forcément un peu incongrue pour le professeur. Et l’AVS permet de mieux travailler avec l’enfant en difficulté.

Quel est l’apport pour la classe de ces enfants différents ?

Avoir dans la classe un enfant différent donne aux camarades un autre regard, plus bienveillant. C’est une vraie richesse.

Documents joints

  • dictees_breves.pdf - 305.3 ko

  • dictees_breves2.pdf - 334.5 ko

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions 2018-2019

Toutes les informations pour les

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter