Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

Maturité

Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Méthodes et vertus > Maturité

A. De quoi s’agit-il ?

- La maturité est l’harmonie entre l’âge physique et l’âge mental, dans le but de se rapprocher de l’adulte responsable que chacun de nous est appelé à être.
- Les vertus sont liées entre elles et doivent se développer harmonieusement.
- Le chrétien tend à « constituer cet Homme parfait, dans la force de l’âge, qui réalise la plénitude du Christ. » (Ep 4, 13)
- La maturité peut s’acquérir jeune :

« Aux âmes bien nées,
La valeur n’attend point le nombre des années. »
(Corneille, Le Cid, II, 2)
- Pour le chrétien, la maturité suppose le développement des sept vertus : foi, espérance et charité, prudence, justice, force et tempérance, et des dons de l’Esprit-Saint.
- Elle commence dans le jugement : « Pour le jugement soyez des hommes mûrs. » (1 Co 14, 20)

B. Je me teste : suis-je mûr ?

1) Manifestations d’immaturité
- L’instabilité : « Garde-toi de cette maladie du caractère qui a pour symptômes l’instabilité en tout, la légèreté en actes et en paroles, l’étourderie... : la frivolité, en un mot. » (St Josémaria, Chemin, 17)
- La velléité : vouloir sans vouloir réellement, sans aller jusqu’au bout de ses désirs.
- La procrastination : remettre toujours au lendemain ses projets, son travail.
- La lâcheté : « Tu persistes à demeurer mondain, frivole, étourdi parce que tu es lâche. Qu’est-ce que ce refus de t’affronter toi-même sinon de la lâcheté ? » (St Josémaria, Chemin, 18)
- L’entêtement et l’arrogance : à défaut de savoir vraiment ce qu’on veut, on en donne l’apparence par une attitude raide et sèche.
- Jouer à l’enfant : à partir d’un certain âge, on ne peut plus se réfugier dans l’enfance.
- Une attitude de moquerie permanente : ne rien prendre au sérieux.

2) Manifestations de maturité
- La cohérence entre affirmations et actes. « Ce qu’il y a à faire on le fait... Sans hésiter... Sans ménagements. » (St Josémaria, Chemin, 17)
- Un esprit de responsabilité accrue : aller jusqu’au bout des tâches confiées.
- La connaissance de ses limites propres. L’immature, lui, se croit tout-puissant.
- L’autonomie dans le travail et les charges. A-t-on besoin de me rappeler mon travail ?
- Le fait de compter sur la grâce de Dieu.
- La réactivité. La personne mûre ne laisse pas traîner une affaire.
- La résistance aux caprices. Celui qui sait où il va ne s’arrête pas à chaque tournant.
- La capacité à planifier.

C. Comment mûrir

1) Être réaliste
- Ne pas fixer la barre trop haut, ni pour soi, ni pour les autres. Dans le cas contraire, on risque de se décourager.
- Ne pas être trop indulgent : ne rien exiger de soi ni des autres, c’est souvent de la lâcheté. « Foi, joie, optimisme. — Mais pas la sottise de fermer les yeux à la réalité. » (St Josémaria, Chemin, 40)

2) Dans le jugement
- Je ne me laisse pas entraîner par les rêveries, les slogans ou les modes.
- J’accepte de prendre conseil, mais ce n’est pas l’avis des autres qui détermine mon jugement.
- J’accepte les décisions des parents, comprenant que je n’ai pas toutes les données.
- J’assume les décisions que je prends, sans rejeter la responsabilité sur un autre.

3) Dans les affections
- Je sais qui je suis dans la famille, dans la classe ; j’accepte mes limites, je sais comment me situer sans bizarrerie.
- Je connais mes penchants naturels : passions, caprices… Je les accepte, et j’apprends à les canaliser au service d’objectifs plus larges.
- Face aux autres, je suis autonome, mais je suis aussi solidaire : j’aide et je rends service.
- Je m’efforce d’aimer les autres pour eux-mêmes et d’être discret. Mais je n’hésite pas à dire avec simplicité ce que j’éprouve.
- J’évite d’être agressif quand je suis contrarié.

4) Dans l’action
- Je sais prendre des initiatives, sans bouleverser la vie familiale ou celle de la classe.
- J’apprends à dire non, quand ce qu’on me propose n’est pas moralement bon, ou quand je sais que je ne pourrai pas tenir mes engagements.
- Je fonde mon action dans la prière. Sans la prière, je n’arriverai à rien de bon.
- Je m’investis pleinement dans le travail scolaire.
- En classe, je suis silencieux et concentré.
- Je fais le travail à l’avance, dès qu’il est donné, ou je m’organise pour avoir le temps de rendre une copie soignée.

Documents joints

  • La Maturité - 161 ko

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions 2018-2019

Toutes les informations pour les

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter