Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

La prise de notes

Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Méthodes et vertus > La prise de notes

1) Le grand problème…

… C’est la dissociation entre l’oreille qui écoute et la main qui écrit. Il faut arriver, non pas à un gribouillis qu’on ordonnera plus tard, mais à un produit fini, un VRAI COURS : un ensemble structuré et compréhensible.
Il faut néanmoins garder trace de ce qui a été dit.
Ecrire favorise la mémorisation à long terme. La prise de notes est le support et le prolongement de la mémoire.

2) Les solutions

a. Choisir un bon support

Classeur, cahier, quelque chose qui entre dans un classement à long terme. Durable et efficace.

b. La prise de notes sténographique.

Indispensable si le prof est rapide. Se tenir à un système de signes, plutôt syllabique, mais qui contienne aussi qq hiéroglyphes ou idéogrammes. Si le titre du cours est repris, il suffira de l’intégrer sous forme d’initiales.

c. Savoir laisser des blancs.

Si on voit qu’on a sauté un lien important, laisser une ou deux lignes de blanc à compléter avec les notes d’un autre élève.

d. Certains profs se répètent…

Cela se repère assez vite, et permet de ne noter qu’une idée sur trois.

e. Faire un effort de structuration.

Certains profs donnent le plan du cours, soit sur une feuille, soit au tableau. C’est une aide précieuse. En tenir compte au moment d’organiser sa prise de notes. Il faut mettre des n° et souligner les titres, et même changer de couleur pour les idées importantes. La mise en valeur doit pouvoir se faire en tenant compte du ton de la voix du prof.

Il n’y a pas de « support » ? On doit tout de même s’efforcer de restructurer le cours :
- En interrogeant le prof opportunément, pour lui demander s’il a effectivement changé de partie
- En étant très attentif aux « formules de passage », telles que « donc », « alors », « en revanche ».

Est-il bon de reformuler différemment ? Dans la plupart des cas, si on a compris qch, il faut le reformuler. Mais on doit prendre texto les faits, dates, citations et formules.

3) L’ordre

Un cours a un ordre, bien sûr. Il se structure autour d’une idée maîtresse : la trouver et l’encadrer. Henri Poincaré ne prenait aucune note, il croisait les bras, fermait à demi les yeux, et « saisissait l’ordre du cours, plus important que les éléments mêmes. » Bien entendu, il faudra prendre des notes. En sciences, en Histoire, en français même, le cours est un livre : tout prendre.

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions 2018-2019

Toutes les informations pour les

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter