Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

La Joie (5e)

Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Méthodes et vertus > La Joie (5e)

1) La joie, c’est voir la vie du bon côté

• Le pouce du roi
Un roi africain avait un ami d’enfance qui était très proche de lui. Cet ami avait une habitude curieuse : quel que soit l’événement qui lui arrivait dans la vie, positif ou négatif, il disait : « C’est génial ! »
Un jour le roi et son ami partirent à la chasse. Son ami prépara les fusils pour le roi. Mais il fit sans doute une bêtise, car un des fusils explosa dans les mains du roi et le priva de son pouce.
Au moment où cet accident arriva, l’ami dit, comme d’habitude : « C’est génial ! »
Là le roi, qui était vraiment en colère, lui dit : « Non, ce n’est pas génial du tout, » et en donna la preuve à son ami en le jetant en prison.
Un an plus tard, le roi chassait hors de son royaume et des cannibales le capturèrent et le firent prisonnier dans leur village. Ils l’attachèrent à un tronc, mirent du bois autour de lui et s’apprêtèrent à le faire griller vif pour le manger.
Mais au moment où ils allaient mettre le feu, ils s’aperçurent qu’il lui manquait un pouce. Une de leurs croyances étant qu’en le mangeant il leur arriverait la même chose, ils détachèrent le roi et le laissèrent partir.
Sur le chemin du retour, exténué, choqué, il se souvint des circonstances dans lesquelles il avait perdu son pouce. A peine arrivé, il se fit conduire à la prison pour parler avec son ami. « Tu avais raison, mon ami, dit-il, c’était génial que je perde mon pouce. » Et il raconta à son ami ce qui lui était arrivé. « Je te supplie de me pardonner de t’avoir laissé croupir en prison si longtemps. C’était mal de ma part de t’avoir fait cela.
— Mais non, c’était génial au contraire !
— Qu’est-ce que tu veux dire ? Génial de te jeter en prison, toi, mon ami ?
— Si je n’avais pas été en prison, j’aurais été avec toi. Et ils m’auraient mangé. »
Ce qui nous arrive dans la vie ne semble pas toujours avoir de sens. Mais en gardant une attitude positive, vous lui trouverez un sens.

2) Jésus et la joie

• Jésus est plein de la vraie joie, celle qui, selon une phrase de St Josémaria, « a ses racines en forme de croix. » Est-il toujours joyeux ? L’Evangile ne parle de son humeur que lorsqu’Il en change. Comme nous, il est parfois transporté de joie (Lc 10, 21) et parfois son âme est « triste jusqu’à la mort » (Mc 14, 34). Mais ce sont des passions, des mouvements involontaires de l’âme.
Habituellement, quand il explique le Royaume de Dieu sous la forme, très plaisante et attrayante, des paraboles, on peut l’imaginer souriant et aimable. Il partage aussi les joies de ses amis, participe aux banquets et aux noces. Sa joie n’est pas bruyante, mais c’est plutôt une profonde confiance en Dieu son Père.

3) Le rire fait du bien à tous

• Le rire a des vertus thérapeutiques.
Le saviez-vous ?
— Un journaliste américain atteint d’une grave maladie — dont les médecins avaient jugé le cas désespéré — s’est guéri en s’enfermant chez lui avec, pour seuls médicaments, un stock de cassettes vidéo humoristiques.
— Des études très sérieuses de cardiologues ont montré que le rire était une arme très efficace dans la prévention des accidents cardio-vasculaires.
— Un bon fou-rire est aussi bénéfique que 10 minutes de relaxation et constitue la meilleure thérapeutique naturelle pour lutter contre le stress.
— 3 minutes de rire équivalent à 15 minutes d’exercice physique intense.
— Les clubs du rire ont été lancés en Inde en 1995. On dénombre actuellement plus de 5 000 clubs du rire, répartis dans plus de 40 pays.
— Le 7 mai est la Journée mondiale du rire.
• En ce qui concerne les relations avec les autres, si vous êtes souriant, vous multipliez par 3 ou 4 les chances de vous faire des amis, d’être embauché dans une entreprise, de vendre le produit que vous voulez placer à domicile ou d’être élu dans une assemblée. Tout simplement parce que les autres se sentiront mieux accueillis.
• « Quand quelque chose ne va pas, il faut sourire ; c’est si facile et cela arrange tant de choses ! » (Guy de Larigaudie)
• « Avoir un visage souriant, n’est-ce point comme si l’on avait mis des fleurs à sa fenêtre ? » (Gaston Courtois)
• Mais « personne ne possède la véritable joie s’il ne vit pas dans la charité » (St Thomas d’Aquin) : il ne s’agit pas de rire sans raison, mais de vivre de la vraie joie, qui vient de la certitude d’être fils de Dieu.
• La joie n’est pas seulement le rire, mais un état d’esprit positif qui plonge ses racines dans la filiation divine : Dieu est notre Père et Il nous aime, par conséquent rien de vraiment mauvais ne peut nous arriver. Dans les pires épreuves, il y a une issue préparée par Dieu. « Sur cette terre tout peut s’arranger, sauf la mort : et pour nous la mort c’est la Vie ! » (St Josémaria, Forge, 1001)
• La souffrance elle-même est, pour un chrétien, une source de joie ; non pas par masochisme, mais parce que nous savons qu’elle nous fait participer à la Croix de Jésus, à la Rédemption.

4) Les résolutions de quinzaine

• Pour être content,
faire toujours ce que l’on doit
• La joie du chrétien, c’est de prier Marie

Documents joints

  • 05mai5joie-2.docx - 320.7 ko

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions

Toutes les indications pour l'inscription de votre fils.

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter

Quelques Amis de Hautefeuille