Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

L’uniforme revient à la mode

dimanche 18 janvier 2009

Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > L’uniforme revient à la mode

L’uniforme scolaire est relancé. Xavier Darcos y a fait allusion lors d’une visite à Londres, jeudi 14 janvier. Une journaliste d’Europe 1 est venue interroger plusieurs élèves et M. Sauleau. Apparemment, guère de surprise au niveau des élèves : autant ceux de Sixième semblaient apprécier l’uniforme, autant ceux de Troisième trouvaient un peu difficile de ne pouvoir mettre leurs autres vêtements que le week-end. Mais la journaliste concluait, avec humour, que l’élégance de l’uniforme évoquait les personnages de Harry Potter.

Extraits du Parisien :

« Xavier Darcos a aimé ce qu’il a vu. Autour du ministre de l’Education, des élèves de la City of London Academy (à Bermondsey, dans le sud de Londres), de 11 à 19 ans, tous habillés de la même manière. A savoir pantalon gris, chemise blanche, cravate à rayures et blazer avec l’écusson de l’établissement pour les garçons, et jupe grise, chemisier blanc, même cravate et blazer pour les filles.

« Dans certains établissements où il y a une très grande mixité sociale et de grandes disparités d’origine, on pourrait expérimenter le fait que les élèves aient tous les mêmes tee-shirts ou une tenue comparable. Ce ne serait pas un retour à la blouse grise mais un tee-shirt siglé qui signale l’appartenance à l’établissement », a expliqué hier le ministre lors de sa visite en Grande-Bretagne. Selon lui, les bénéfices seraient nombreux. « Cela n’a rien de scandaleux. Cela supprime les différences visibles de niveau social ou de fortune. C’est un facteur d’intégration supplémentaire », a-t-il justifié.

Cette toute nouvelle école, qui compte 1 050 élèves, est le fleuron de la nouvelle politique du gouvernement anglais qui veut relancer les établissements des quartiers difficiles. Elle mêle enseignement de haut niveau et spécialisations dès 11 ans. Pour les jeunes, l’uniforme, qui coûte 80 £ (90 € ) pièce (et inclut la tenue pour le sport), est quasiment une seconde peau. « On ne conçoit pas d’être habillé autrement. Nous en portons depuis que nous sommes petits. Cela nous rend tous égaux. Personne ne se moque de toi si tu n’es pas habillé en marques », confie Alesha, 16 ans.

Pas d’obligation

Xavier Darcos, qui avait déjà évoqué en 2003 l’idée d’un retour de l’uniforme, ne souhaite pas pour autant l’imposer. « Il n’y aura ni décret ni circulaire. Mais si un directeur, un principal ou un proviseur juge bon de le faire, le ministre ne s’y opposera pas », précise son entourage. En France métropolitaine, l’uniforme n’est plus porté depuis 1968, sauf dans quelques écoles privées, dont le Sacré-Coeur à Paris (XVIII e ) et un seul établissement public, la maison d’éducation de la Légion d’honneur, à Saint-Denis (Seine-Saint-Denis). Dans les départements d’outre-mer des Antilles, depuis plus d’un siècle, les élèves sont traditionnellement vêtus du même tee-shirt très coloré, sur lequel apparaissent le logo et le nom de l’établissement.

Le Parisien
 »

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions

Toutes les indications pour l'inscription de votre fils.

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter

Quelques Amis de Hautefeuille