Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

L’aventure en Espagne, pour une béatification

vendredi 14 novembre 2014

Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > L’aventure en Espagne, pour une béatification

Cette année, la rentrée s’annonçait assez triste pour nous les quatrièmes, les oubliés du voyage en Espagne ! On avait proposé au Lycée et aux 3èmes d’aller assister à la Béatification de Monseigneur Alvaro Del Portillo à Madrid. Comme nous les enviions ! Un voyage de 5 jours en Espagne sans cours et sans leçons, quelle chance !

Nous sommes donc rentrés en septembre déçus et un peu jaloux… Le voyage approchait. Plus que quelques jours et nos aînés allaient quitter Hautefeuille pour vivre un moment historique sans nous. Lorsqu’un dimanche, arriva sans prévenir un message qui allait changer nos plans pour la semaine suivante : les 4èmes pouvaient venir assister à la béatification…

Je me suis précipité pour préparer mes affaires, vêtements, sac de voyage, chaussures de marche. Et même une petite radio que mon père m’avait offerte pour suivre la messe en français.

Mercredi 24 septembre, c’est le grand jour. Malgré l’heure très matinale du départ, 6h du matin, un sourire triomphait sur nos visages ; ce sourire lumineux qui annonce une belle journée. Car nous étions très heureux d’être ici.

Après une longue série de bonjours et de bâillements, nous chargeâmes le car avec les professeurs qui nous accompagnaient : MM Baudrillart, Pinson, Sauleau, l’Abbé Pallais et M Lary.

Nous étions fin prêts pour un trajet de deux jours en car. Le départ se déroula dans un brouhaha monstrueux. On parlait, on criait, on jouait de tous côtés malgré les sévères remontrances des adultes présents à bord. Finalement, on nous mit un film pour nous calmer. Après une pause déjeuner, nous sommes arrivés dans les Pyrénées espagnoles. Un endroit très joli entrecoupé de bosquets, de plaine, de montagnes dont certains vallons sont arrosés par de petites rivières.

Les montagnes environnant l’autoroute sur laquelle nous passions nous semblaient étonnamment peu élevées à l’égard de celles que nous apercevions au loin. A la vue de ce paysage merveilleux, l’excitation régnait dans le car ; les photos flashaient, les cris de joie survenaient de toutes parts : nous étions en Espagne.

Après ces moments de joie partagés, nous sommes arrivés à notre première destination, Bilbao où, après des matchs de foots endiablés, nous nous sommes écroulés de fatigue et d’excitation.

Dès le lendemain matin, nous reprîmes notre périple qui nous mena à Retamar, une école près de Madrid. Quelle surprise de découvrir cette école immense, avec de multiples bâtiments, de la verdure partout, une piscine et des terrains de foot qui nous faisaient rêver. Le contraste avec Hautefeuille était grand !

A peine arrivés, nous fûmes accueillis par des élèves espagnols. Vêtus de leur uniforme impeccable, cravate, blazer et pantalon bien repassé, ils étaient très chics et se moquèrent gentiment de notre piètre allure. Après 5 heures de route, notre mine affreuse et nos vêtements froissés leur donnaient raison. En espagnol, en anglais, nous échangeâmes quelques impressions.

Bagages déchargés, installation faite dans l’école, nous étions fin prêts pour notre séjour. Durant deux jours, nous avons visité Madrid, sa Plaza Mayor, ses rues animées, ses musées… dans une douce chaleur, loin de la fraîcheur automnale de Courbevoie.

Ce qui nous stimulait le plus, c’étaient les palpitantes et interminables parties de foot que nous faisions le soir en rentrant, mêlant les collégiens et les lycéens, les Français et les Espagnols, les professeurs qui arbitraient et les élèves. Nous parlions la même langue : buts, dribbles, victoire, équipe …

Nous nous couchions le soir épuisés et heureux.

Enfin, le grand jour arrivait : la béatification de Don Alvaro Del Portillo. Dans le car, on nous parla de celui qui allait être béatifié. Un homme qui, a la suite de Saint Josémaria, comme un fils, avait eu une vie simple et exemplaire, toute offerte au Seigneur. Cet évêque prélat de l’Opus Dei était un exemple par son travail, il était ingénieur de formation et n’avait eu de cesse d’offrir un travail soigné et bien fait au Seigneur.

Nous devinions que nous allions vivre un grand moment et qui allait sans doute marquer nos vies.

Installés, nous devions encore attendre sous une forte chaleur, le début de la célébration.

Nous jouâmes ensemble puis nous tentâmes de nous recueillir et de suivre la messe en latin et espagnol. Heureusement, nous avions de petits livrets traduits en français. La célébration fut très longue mais également émouvante. Les images de Don Alvaro défilaient sous nos yeux, ingénieur puis prêtre et compagnon de Saint Josémaria, un bienheureux presque notre contemporain. Beaucoup des prêtres qui l’évoquaient l’avait connu et cela nous impressionnait.

La célébration finie, nous reprîmes notre trajet vers Bilbao puis Hautefeuille pour un trajet de deux jours dans une ambiance de film, prière et jeux.

Dimanche 28 septembre à 23 heures : nous pouvions enfin apercevoir notre collège. Malgré tout, la mélancolie régnait dans le car ; elle annonçait la fin de ce merveilleux voyage … Nous garderions au cœur de nombreux souvenirs : une ambiance fraternelle, un accueil bienveillant et chaleureux en Espagne, le sentiment d’avoir vécu et partagé des moments uniques et mémorables pour nous tous et la chance d’avoir rencontré personnellement un bienheureux qui a inspiré notre école.

Benoît Brasier de Thuy

LES PHOTOS DU VOYAGE EN ESPAGNE ICI

Documents joints

  • L’aventure en Espagne, pour une béatification - 38.7 ko

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions 2018-2019

Toutes les informations pour les

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter