Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

Foot Pères-Fils : Bagatelle II, par Bruno P.

samedi 24 janvier 2015

Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > Foot Pères-Fils : Bagatelle II, par Bruno P.

JPEG - 83.2 ko

Toutes mes excuses pour ce retard mais quand le disque dur d’une tablette vous fait défaut, les choses deviennent très complexes. Un conseil, pour en avoir fait les frais, n’oubliez pas de sauvegarder !
Tous mes vœux et très bonne année 2015 à vous tous !

Nous y sommes, c’est aujourd’hui le deuxième rendez-vous des matinées foot pères fils sur les pelouses de Bagatelle.
La température est bien au-dessus des normales saisonnières et le ciel a prié tous les nuages de rester au vestiaire !
Tous les éléments sont réunis pour prendre un bon bol d’air, se détendre et s’aérer les méninges, en cette période de composition.
De nouvelles têtes nous font la joie de rejoindre notre petit groupe, la “com” commence à fonctionner !! les foots pères-fils se développent.
Les choses sont prises en main par Cyrille de B. : on ne change pas une organisation qui marche ! Composition des équipes, et c’est parti pour un petit échauffement ; petit pour économiser les "grands" car nos jeunes sont eux déjà très "chauds".
Le coup d’envoi est donné et ça joue d’entrée de jeu. Pas de temps d’observation, ils se connaissent, se souviennent et tous veulent jouer et trouver le chemin des buts.
Les pères coachent, conseillent, les combinaisons d’attaque comme de défense se mettent en place mais les gardiens ne se laissent plus impressionner et défendent leurs cages de manière « barthézienne ») !

Une composante absente au mois d’octobre s’est fait très rapidement connaître, dès les premières passes le soleil était présent soit, mais la pelouse a très vite rappelé à nos joueurs que les pluies de la semaine précédente avaient rendu le terrain comment vous expliquer ! Gras, glissant, boueux donnant du fil à retordre aux grands comme aux petits avec comme résultantes des figures complètement improvisées.

Vous savez ? Mais si, souvenez-vous ! Ce grand moment de solitude auquel nous avons déjà tous été confrontés sous les regards amusés mais compréhensif de ceux qui vous entourent.
Ce fameux instant : lorsqu’un de nos pieds glisse et que plus aucun ordre émanant de notre cerveau n’est reçu par nos petits petons ! il n’y a plus de pilote dans l’avion !
Deux options :
1) soit le deuxième pied décolle lui aussi et là, plus rien ne compte sauf le seul fait d’essayer (généralement en vain) de sauver les meubles pour un atterrissage en catastrophe !
2) soit le deuxième pied reste collé au sol et là, les petits rats de l’opéra n’ont qu’à bien se tenir !

Ne nous égarons pas, et reprenons le fil du match ; certains ont eu la chance de ne pas glisser et pour la raison, je vous l’avais dit la dernière fois, que certains ne se limitaient pas à la pratique occasionnelle du ballon rond (les renards des surfaces) avaient emporté avec eux leurs chaussures à crampons.
Si je suis toujours aussi fan des poussins, qui une fois de plus, n’ont absolument pas démérité en couvrant tout le terrain comme des grands, je dois absolument saluer une superbe action d’un des nouveau-venus, qui dans les dix-huit mètres a armé un extraordinaire pointu du droit, a transpercé la défense et est passé entre les jambes du gardien pour finir sa course au fond des filets : respect, quel talent !
Fin de la première mi-temps, petit break, rafraîchissement, petits gâteaux, les pères soufflent, discutent, mais les fils passionnés se restaurent balle aux pieds.

Deuxième mi-temps :

Et c’est reparti de plus belle, les actions pleuvent : talonnade, petit pont, passe en retrait, j’ai du mal à fixer mon appareil photo, les gardiens sont de plus en plus sollicités.
Coup de chapeau à ce jeune gardien qui lors d’une offensive de l’équipe adverse a boxé du haut de son mètre cinquante un magnifique lobe que bon nombre d’entre nous auraient regardé passer au-dessus de leur tête.
La balle, à peine écartée du but, est reprise de volée par un attaquant (Messi junior), deuxième prouesse de notre jeune gardien qui repousse à nouveau le ballon, ce n’est pas fini, la balle revient pour la troisième fois en une fraction de seconde pour terminer définitivement bloquée dans ses bras après un magnifique arrêt « même pas peur ».
Au lointain, j’aperçois un homme en costume : pas fréquent sur les pelouses de Bagatelle, une silhouette qu’il me semble reconnaître … Deux minutes plus tard, un nouveau joueur fait irruption sur le terrain, un des enfants surpris s’est écrié mais c’est monsieur Mant !

Après avoir reçu les parents ce samedi matin jusqu’à 11h30 je ferme le collège !
Je saute dans ma voiture direction Bagatelle
J’arrive ! J’observe !
Tac Tac, Badaboum, Cascade, j’enfile mon survêtement que dis-je ma tenue de sport,
Et hop je m’intègre discrètement dans cette partie de football, au milieu de mes élèves et de leurs pères.
Houps c’est vrai le terrain glisse, qu’importe j’assure, je maîtrise.
Balle au pied, je dribble, contre-pied, rien ne peut m’arrêter.

Bravo et merci à vous, Monsieur, de votre visite.
Ambiance fair-play et camaraderie sont toujours de mises et, pour moi qui ai vu le match du bord du terrain, la partie fut un moment intense, les tenues sont, certes, un peu boueuses, mais les sourires sont sur tous les visages.
Sur ou au bord du terrain c’est sûr, nous serons présents au prochain match.

N’oubliez pas de confirmer votre présence pour les prochaines rencontres à Cyril de B. afin d’anticiper l’organisation.

VOIR LES PHOTOS DU MATCH

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions

Toutes les indications pour l'inscription de votre fils.

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter

Quelques Amis de Hautefeuille