Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

Exceptionnelle visite à Notre-Dame de Paris

samedi 6 février 2016

Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > Exceptionnelle visite à Notre-Dame de Paris

« Monsieur, allons-nous monter dans les tours de Notre-Dame ? » Non, nous ne sommes pas montés dans les tours. Et pourtant, lors de cette visite, nous sommes entrés dans un monde mystérieux, presque inconnu aux catholiques eux-mêmes, et cependant si proche de nous.

La Couronne d’Épines

La Couronne d’Épines d’abord : relique insigne, acquise par saint Louis auprès de Baudouin de Courtenay, Empereur Latin de Constantinople, au XIIIe siècle. Son histoire est deux fois millénaire, car elle fut gardée à Constantinople par les empereurs romains d’Orient ; avec les autres reliques de la Passion, elle y est restée pendant de longs siècles. Saint Louis fit construire pour elle un splendide reliquaire : la Sainte Chapelle.

En effet, elle était gardée en gage par des banquiers vénitiens, à la suite de folles dettes de jeu de l’Empereur Latin : saint Louis dépensa dans son rachat la somme fabuleuse de 135 000 livres tournois, une part importante du trésor royal. Après la Révolution, elle fut confiée à Notre-Dame-de-Paris. Plus près de nous, le 2 mars 2010, le président russe Medvedev et son épouse ont assisté avec beaucoup de recueillement à un long Office de la Croix chanté en l’honneur de la Sainte Couronne d’Épines, bouleversant tout le protocole d’une Visite d’État.

Les Chevaliers du Saint-Sépulcre

L’Ordre du Saint-Sépulcre se déploie dans toute sa beauté lors de la cérémonie : précédé d’un porte-encensoir, le coussin brodé, chargé du reliquaire de la Sainte Couronne, est porté par le Grand Aumônier en chape pluviale de velours cramoisi. Celui-ci entre en procession, accompagné des hauts dignitaires de l’ordre en manteaux blancs et croix rouges, ainsi que des Dames du Saint-Sépulcre en robe de cérémonie et mantille noire, et des chevaliers, également en manteaux de cérémonie.

Mais qui sont ces Chevaliers du Saint-Sépulcre ? Héritiers d’un ordre religieux et chevaleresque qui avait pour mission la défense des Lieux Saints, ce sont des personnes ordinaires, pères et mères de famille, ayant par ailleurs un travail professionnel, qui décident de consacrer une partie de leur temps à cette œuvre caritative et pieuse. En effet, le Saint-Sépulcre entretient des hôpitaux et des missions humanitaires dans l’Orient chrétien. D’autre part, il lui est confié la mission d’accompagner la Couronne d’Épines lors des cérémonies religieuses.

Les chevaliers sont toujours adoubés lors de splendides cérémonies qui se déroulent chaque année dans des cathédrales, mais ils ne reçoivent pas d’entraînement militaire : leur combat étant spirituel, ils bénéficient d’un surcroît de formation chrétienne, et s’engagent à prier, à prendre du temps pour les autres et à consacrer une part de leurs revenus aux œuvres de l’Ordre.

http://oeuvres-saintsepulcre.fr/Presentation-de-l-Ordre

Une cérémonie émouvante

Les Chevaliers et les Dames se sont montrés très bienveillants envers Hautefeuille : les classes avaient leurs places réservées aux premiers rangs de la cérémonie, et les élèves sont passés en premier pour la vénération ; certaines Dames sont également venues nous voir, pour nous dire qu’elles avaient un fils ou un petit-fils à Hautefeuille.

La cérémonie, après l’entrée des reliques en procession, se déroula comme une Liturgie de la Parole : lecture d’un texte de l’Ancien Testament, d’un Psaume et d’un Évangile, celui de la Passion bien entendu, le tout entrecoupé de chants. Une lecture d’un texte du Père René Voillaume, une prière universelle, un Notre Père, et l’assistance était invitée à monter en procession vénérer la Couronne d’Épines.

Les élèves, en grand uniforme, ont suivi la vénération avec recueillement, et ont été très émus d’aller chacun à son tour vénérer les saintes reliques : une génuflexion, une inclination de tête ou un baiser au reliquaire étaient les signes autorisés. Voir de tout près, dans ce reliquaire en cristal de roche, l’humble anneau de jonc qui, jadis couvert d’épines, avait été l’instrument de dérision et de torture du Christ, fait l’effet d’un choc dans le concret. Il est naturel de pleurer, de s’émouvoir intérieurement, de se reporter, par-delà les siècles, à la Passion du Sauveur.

Lors de ce début de la Vénération, un prêtre lut en chaire un texte sur la portée de la vénération des reliques dans l’Église catholique, et nous partîmes après un chant méditatif. Le retour en car fut triomphal : chansons et cris se succédaient tandis que le chauffeur nous ramenait à Courbevoie. La nouvelle promotion de Sixièmes de Hautefeuille faisait preuve, une fois de plus, d’une grande cohésion, que des événements de ce genre ne manqueront pas de renforcer.

Merci également aux pères et aux mères qui ont donné de leur temps pour nous accompagner !

VOIR LES PHOTOS DE LA DEMI-JOURNEE

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions

Toutes les indications pour l'inscription de votre fils.

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter

Quelques Amis de Hautefeuille