Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

Deux anciens en finale du concours Lysias

dimanche 12 avril 2015

Vous êtes ici : Accueil > Nouvelles > Deux anciens en finale du concours Lysias

JPEG - 63.5 ko

Interview de Guilhem L et Joseph G (promo 2014), en finale du concours Lysias en mars 2015

Pouvez-vous nous expliquer en quoi consiste le concours Lysias ?

Guilhem L : C’est un concours de plaidoirie et d’éloquence qui se déroule dans les grandes facultés françaises, en deux phases : une phase de sélection interne à la fac, une phase supérieure au niveau national qui réunit les vainqueurs de chaque faculté. C’est un exercice oral qui consiste à développer une argumentation juridique parfumée d’artifices rhétoriques et de boutades. En somme, il faut être juridique, éloquent et drôle. La sélection se fait sur la base d’un cas pratique qui oppose un demandeur et un défendeur, les deux avocats s’affrontant au cours d’une plaidoirie d’une durée de 10 min, avec un droit de réponse éventuellement. L’élimination se fait par duel la plupart du temps. Le jury est composé de grands avocats souvent membres de la Conférence, d’éminents professeurs de faculté et d’anciens vainqueurs de Lysias.
Pourquoi cela s’appelle t-il Lysias ? En référence à ce bon vieil orateur, un des dix orateurs attiques.

A Hautefeuille, vous étiez inséparables, en récréation comme dans le travail. Vous avez préparé ensemble le concours de Sciences-Po, et vous vous retrouvez, l’un en finale, l’autre en demi-finale du concours d’éloquence Lysias. Sans doute n’est-ce pas un hasard... Est-ce lié à Hautefeuille ?

GL : Sans Hautefeuille, je n’aurais évidemment jamais rencontré mon cher collègue. Mais davantage : grâce à Hautefeuille et son ambiance si fraternelle, l’amitié a pu atteindre un stade qui n’est pas commun, au point d’avoir passé des concours ensemble (Science Po, Lysias) et de se retrouver dans la même prépa aujourd’hui. Coïncidence ? Je ne pense pas. Je suis persuadé qu’Hautefeuille permet de fonder de véritables et extra-ordinaires amitiés, et même de tisser des liens durables avec certains professeurs.
Joseph G : Hautefeuille développe une pédagogie particulière fondée sur un suivi des élèves le long de leur scolarité, on y tisse des liens privilégiés avec les professeurs mais aussi avec les élèves. C’est dans ce cadre tout-à-fait studieux que j’ai connu Guilhem en 5ème, et il est vrai que depuis nous avons fait chemin commun jusqu’à ce concours de plaidoirie aujourd’hui. Ces relations apportent une aide mais aussi un entrain indéniables qui vous poussent toujours à atteindre les sommets les plus hauts… Tout ceci sans concurrence, l’entraide suffisant à nous surpasser pour les événements les moins abordables.

Pourquoi avez-vous choisi un concours d’éloquence ?

GL : La prépa se cumule avec deux jours à la fac de Nanterre, et notre professeur principal nous encourageait à participer à ce concours qui ne peut que nous être profitable, pour l’expression et l’aisance à l’oral. Je dirais que c’est d’abord par curiosité, par goût ensuite car l’idée de plaider est assez enthousiasmante, d’autant que l’exercice devient ludique par son côté éloquent et humoristique. A posteriori, on ne souhaite qu’une chose, recommencer !
JG : Le concours d’éloquence est un exercice de prime abord attrayant mais exigeant, le fait de s’y lancer avec un ami peut aider. Être écouté et critiqué en public peut être intimidant, mais j’avais l’impression que ce concours me correspondait bien pour des raisons qui sont la satisfaction de l’écriture à sa propre sauce, le plaisir de plaider en envoyant du steak et le pouvoir de faire rire à la bonne franquette (ou à la bonne raclette).

Comment vous êtes-vous exercés ?

GL : C’est en forgeant qu’on devient forgeron... Nous sommes novices dans ce domaine, c’est donc la pratique répétée de l’exercice de plaidoirie au fur et à mesure du concours qui nous apprend le plus. C’est une expérience ; le meilleur moyen de s’y préparer est d’y participer, tout simplement ; viennent ensuite les conseils précieux du jury, et l’observation de ses confrères.
JG : La première étape de la plaidoirie se situe dans l’écriture, seule l’habitude de la rédaction nous fait progresser dans ce domaine, on apprend en s’exerçant. La rédaction de la plaidoirie comprend une partie éloquente qui exige une plume à la fois soutenue, frivole et rigoureuse, une partie juridique qui fait germer les juristes en devenir que nous sommes (du moins c’est ce que croit Guilhem) et une partie humoristique, propre à chacun où l’on se situait globalement dans un registre fin empreint d’une lourdeur dissimulée (c’est souvent ce qui fait rire). Ceci étant dit, le plaidant doit avoir à l’esprit qu’il doit convaincre un jury et non un public, faire rire la salle n’est donc parfois pas suffisant.

Quelles sont vos études actuelles ? La formation reçue à Hautefeuille vous inspire-t-elle ?

GL : Nous sommes actuellement en prépa droit éco à Bessières (Paris) pour l’ENS Rennes. Hautefeuille nous a énormément donné et appris, et en premier lieu (outre la formation spirituelle que l’on y reçoit) une vaste « culture générale » historique et littéraire qui s’avère très utile en études supérieures. Je pense aussi que la relation privilégiée que l’on peut avoir avec les professeurs à Hautefeuille nous sert également beaucoup par la suite.
JG : Guilhem et moi suivons le même cursus dans lequel le droit est dominant, matière qui exige la rigueur du mathématicien et la plume du littéraire, c’est l’apport du lycée dans cette classe préparatoire. Autrement, la culture générale que l’on retire d’Hautefeuille est tout-à-fait avantageuse, avoir une habitude de lecture régulière aide énormément à entrer dans le rythme de la classe préparatoire. Au-delà de ça, avoir la faculté de de s’intéresser à des notions plus recherchées et moins creuses que l’on peut voir au fil de l’actualité est fondamental, l’enseignement supérieur est à la recherche d’élèves intéressés, et c’est en cela qu’Hautefeuille peut apporter à ses élèves un avantage certain.

PNG - 242.5 ko

Portfolio

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions 2018-2019

Toutes les informations pour les

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter