Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

Confiance en soi

Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Méthodes et vertus > Confiance en soi

A. De quoi s’agit-il ?

- Sans être à proprement parler une vertu, elle est une attitude qui aide à l’acquisition des vertus.
- « Aime ton prochain comme toi-même » (Lv 19, 18) : pour aimer les autres, il faut d’abord s’aimer soi-même.
- Ne pas la confondre avec :
— la présomption : le présomptueux surestime ses capacités et son importance propre.
— le narcissisme : au contraire, l’estime de soi permet d’agir et de se tourner vers les autres.
- La confiance en soi ne fait pas obstacle à la confiance en Dieu et dans les autres : chacun, à son niveau, a une mission. Dieu nous donne sa grâce, mais il fait confiance à notre liberté.
- Elle ne s’appuie pas sur des mots, mais sur une vraie connaissance de soi.

B. Pourquoi la rechercher ?

- Elle m’aide à me construire : elle me sert de fondation pour établir ma personnalité.
- Je ne veux pas d’une personnalité d’emprunt : être moi-même me permettra un vrai contact avec les autres, une amitié authentique.
- Si j’ai confiance en moi, je saurai répondre aux questions que je me poserai dans l’avenir. Je prendrai les bonnes décisions dans ma vie.
- Je me rends compte qu’il ne sert à rien de se plaindre ou de considérer sa nullité.
- Cette confiance ne m’empêchera pas :
— de prendre conseil : j’apprendrai à discerner un bon conseil d’un mauvais.
— de réfléchir : elle n’est pas aveugle, ni synonyme d’étourderie ou d’imprudence.
— de changer d’avis : si je m’aperçois que je me suis trompé, je peux revenir en arrière.

C. Fonder la confiance en soi

- Qui suis-je, pour avoir confiance en moi ? Un homme libre, fait à l’image de Dieu (Gn 1, 26).
- Mes parents m’ont adressé, depuis toujours, ce regard d’amour qui me prouve qu’ils m’aiment.
- J’ai connu mes petites réussites : à l’école, dans certains sports, des activités ou des jeux…
- J’ai ma personnalité : mes goûts, mes expériences, mes qualités et mes défauts… A travers tout cela, je suis unique au monde.
- Mes amis aussi m’apprécient, me font confiance et me trouvent « unique au monde ».
- Le Christ a donné sa vie, a versé tout son sang pour moi.
- Dieu m’a donné une vocation, même si je ne la connais pas encore.

D. En classe

- En classe, si mes camarades sont très forts, il ne s’agit pas nécessairement d’être le premier, mais d’avoir de bonnes notes ou d’être supérieur à la moyenne de la classe.
- Je travaille dur pour acquérir des connaissances et des compétences (Cf. Chemin, 340).
- Où puis-je être excellent ? Trouver un sport, une activité artistique où je puisse être fier de moi et du regard des autres.
- Parmi les matières scolaires, cultiver mes points forts : être excellent dans certains domaines me permettra d’échapper à la banalité.
- M’efforcer de réussir sur des échéances brèves : stage de pré-rentrée, temps d’étude, séjour, week-end… et de transposer ce petit succès.

E. Maintenir la confiance en soi

- Dans la prière, je demande à l’Esprit-Saint de me donner l’audace nécessaire.
- Je ne fuis pas les regards : regarder l’autre en face, sans le dévisager, est une première façon de le rencontrer et de l’apprivoiser.
- Je transforme ma peur en actions : aller vers les autres, leur parler…
- Je crée le contact, je me jette à l’eau ! C’est dans l’action qu’on prouve ses capacités.
- Je n’imite pas. Sans fuir les modèles, je cherche mon propre mode d’expression.
- Je me répète de petites phrases encourageantes : « Je suis fort.
— Dieu m’aime.
— Il est mon Père.
— Tout va pour le mieux. »

- Je m’affirme : torse bombé, tête haute, voix forte, poignée de mains énergique, s’adresser directement à la personne.
- Connaissant mes limites, je segmente mon action en petits objectifs accessibles.
- Je m’auto-évalue pour progresser. Les petits bilans (examens de conscience) me permettront de déterminer mes erreurs et de ne pas les reproduire.
- Je fais du sport : dans ma catégorie, je remporterai de petites victoires.
- J’apprends par mes erreurs : une erreur ne me plonge pas dans l’angoisse, mais j’en tire une bonne leçon. « Tu n’as pas échoué ; tu as gagné de l’expérience. — En avant ! »
(St Josémaria, Chemin, 405)

Documents joints

  • Confiance en soi - 190.5 ko

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions 2018-2019

Toutes les informations pour les

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter