Collège et Lycée privés Hautefeuille

HAUTEFEUILLE

Collège - Lycée privés

pour garçons

Comme un seul homme

Vous êtes ici : Accueil > Pédagogie > Les élèves > Comme un seul homme

Mercredi 9 septembre, les Terminales se sont rendus en force à Neuilly, à l’occasion du deuxième anniversaire du décès de Jan Laarman, leur camarade et ami de Seconde.

Tout a commencé par un bref message électronique : « Jan Laarman a retrouvé le Père son Créateur il y a deux ans maintenant... Une messe anniversaire sera célébrée mercredi 9 septembre à 19 heures à la chapelle Haute de l’Eglise Saint-Pierre-de-Neuilly... Nous irons prier avant cela sur sa tombe au cimetière ancien de Neuilly. » Quelques lignes. Diffusées à quelques élèves fidèles, pour qu’ils les retransmettent à ceux de leur promotion, actuellement en Terminale à Hautefeuille, ou ailleurs pour certains.

Le 9 septembre 2015, deux ans après la disparition, à 15 ans, de Jan Laarman, qui alors entrait en Seconde... Au cimetière, pendant près d’une heure, ils sont venus à une quinzaine, en blazer et cravate, impressionnants, avec la force juvénile de leurs 18 ans. Une vraie promo de Hautefeuille, qui pouvait fièrement, crânement dire : Nous sommes là.

Près de la tombe de Jan, prière recueillie, en silence. Les retrouvailles, sobres, avec M. et Mme Laarman, et avec les enfants. Et pour finir, un chant, entonné avec ces voix de basse qui évoquent les tambours voilés. De belles voix, travaillées dans le chœur de Hautefeuille. Emotion qui s’épanchait en beauté, en hommage au rayonnement de Jan, dont l’image demeure intacte dans les cœurs.

Puis ce fut la Messe. Dans la chapelle, deux rangées de garçons solides, recueillis, fidèles. Et d’autres qui servaient à l’autel. Prière profonde et silencieuse. Le prêtre, à l’ambon, a évoqué cette présence de la promo. Bien sûr, qu’ils étaient là. Ils n’auraient pas pu être ailleurs. Parmi eux, il y avait ce « nouveau » d’il y a deux ans, qui faisait ses premiers pas au Lycée Hautefeuille ; et Jan avait été le premier « ancien » à s’adresser à lui, dans la cour de récréation, pour lui souhaiter la bienvenue. Moins d’une semaine plus tard, il rejoignait la Maison du Père.

Ils étaient tous là, naturellement fidèles. Jan avait, réellement, ce rayonnement et cette simplicité d’une âme qui est prête. Il savait qu’un jour, pas si lointain, il devrait partir. Chaque instant de sa jeunesse, il le vivait sur ce fond d’éternité. Et maintenant, de là-haut, il les protège et leur donne sa force.

C’était beau de les voir, ce soir encore, ceux de la « Promotion Jan Laarman ». Comme un seul homme.

Silvestre Baudrillart

Lire aussi : Jan Laarman, premier de cordée

Portfolio

Aider Hautefeuille

Par mon don, je contribue à promouvoir une éducation de qualité pour mes fils.

Inscriptions

Toutes les indications pour l'inscription de votre fils.

Autres informations

  • Ecole directe

    Prenez connaissance des notes et résultats de votre fils.

  • Calendrier

    Toutes les dates utiles du collège et du lycée.

  • Restons en contact !

    Par les réseaux sociaux

    FacebookGoogle +

    En vous abonnant à notre newsletter

Quelques Amis de Hautefeuille